AccueilRechercherS'enregistrerConnexion



 

Partagez
Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 190225035535457821Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 190225035536160543Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 19022503553680318

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Goule
Gabriel Engelhart
Goule
Gabriel Engelhart

Généralités
Creepy Doc

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 183
☢ Nombre de messages RP : 21
☢ Date de Naissance : 22/06/1988
☢ Arrivée à Denver : 27/10/2013
☢ Crédits : Justin Mabry
☢ Célébrité : /
☢ Doublons : Maximus d'Alamo
☢ Âge : 247 ans
☢ Lieu actuel : Dans les alentours de Denver
☢ Liens rapides : Le CV de Gab'
Ses patients
Son habileté au bistouri
Ses consultations

Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Fermé

☢ Particularités:

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Dim 27 Oct - 23:48


Gabriel Engelhart


Informations Générales

→ Nom et prénom(s) : Gabriel Engelhart
→ Surnom : Creepy Doc

→ Sexe : Homme

→ Âge et lieu de naissance : 247 ans, Kansas City

Informations Personnelles

→ Pseudo : Floob
→ A propos de vous : Hum, bonjour. Donc moi ici ce sera Gabriel ("Bonjour Gabriel"), et comme certains le savent déjà je serai vraisemblablement présent en pointillés une bonne partie de cette année, mais je me rattraperai ;)Sinon, que dire? J'aime les glaces et les couchers de soleils (ah non, ça n'a rien à voir d'après ce qu'on me dit). Hum, je fais du RP sur forum depuis environ 7 ans, et je suis un fana de Fallout depuis à peu près deux fois plus de temps xD

→ Où avez-vous connu le forum ? via les fondateurs
→ Une première impression ? Design très beau et très fonctionnel, et la Roue du Destin, j'adooore (comme les sushis)

→ Connaissez-vous l'univers de Fallout ? TOUUUS!!!! (ah non, pas Tactics, mais ça compte pas O__O)

→ Célébrité : /

Informations mentales

Alors peaudouce, comme ça, on veut en savoir plus sur le vieux Gab'? C'pas que ça t'avancera à grand chose de t'renseigner sur mon compte, mais bon, si tu y tiens... Dans le temps, bien que plutôt calme et patient, j'étais plutôt bon vivant, la gaîté de vivre en somme. Un vrai bout en train. Un grand coeur, tout ça, une volonté d'aider son prochain, et une foi intarissable en l'espèce humaine, un optimiste pur et dur. Mais comme l'aurait une mauvaise publicité à la télévision -oui petit, je sais bien que tu ne vois pas ce que c'est, ne t'inquiète pas ce n'est qu'un détail- ça, c'était avant. Les années, que dis-je, les décennies! ont un peu usé le bonhomme que t'as devant toi, alors forcément, le moral aussi. Et ces imbécilités de Grande Guerre et tout le tralala n'ont rien arrangé, pour sûr!

Bref, pour faire les choses un peu plus court et plus clair, le monde a évolué, et je me suis adapté mentalement aussi bien que physiquement. Du coup, envolé la croyance en l'espèce humaine, les événements m'ont bien montré à quel point je m'étais planté, je ne referai pas deux fois la même erreur. Bon, s'il m'arrive parfois d'être d'humeur morose, je tente tout de même de garder une certaine joie de vivre en faisant preuve d'humour. Après, qu'il ne soit pas du goût de certains, ce n'est pas mon problème...

Aaah, qu'il est loin le temps où je croyais dur comme fer au serment d'Hippocrate! Je l'aimait bien pourtant, celui-là, et puis ça avait de la gueule de jurer de se consacrer à soigner les gens, en faisant preuve de probité, de ne pas attenter à leurs jours... Malheureusemement, face à la réalité des Terres Dévastées, il a bien fallu le ravaler, celui-là. Parce que continuer à soigner les indigents, je veux bien, mais me laisser trouer le ciboulot sans réagir, très peu pour moi! Bon, j'ai entendu parler d'une goule qui avait survécu à pareil traitement, mais c'est une légende urbaine, et je ne suis pas prêt de le tester. Ma survie passe avant tout.

Ah, puisqu'on en arrive là, il faut quand même reconnaître qu'on n'en arrive pas à un âge vénérable comme le mien sans finir par développer une ou deux manies. Dire le contraire serait tout bonnement mentir. Alors voilà, pour tout vous dire, j'aime bien m'entendre parler. Quand je suis seul sur la route, je trouve ça rassurant, d'entendre une voix commenter la situation, me rappeler mon objectif, ou faire une blague bien sentie au bon moment... ça n'a pas l'air comme ça, mais la solitude ça a quelque chose de pesant, une vraie chape de plomb qui s'abat sur vos épaules, alors ça m'est  venu comme ça, naturellement comme qui dirait. J'ai l'impression que ça en indispose plus d'un, à l'occasion, mais j'ai pris le pli, et maintenant j'ai du mal à m'en passer, même si j'essaie de faire des efforts quand j'ai de la compagnie. Mais bon, c'est pas comme si ça faisait du mal à quelqu'un, hein?

Informations physiques

Je suis d'une beauté à toute épreuve. Enfin ça c'était avant, me diront certains. Et même si ce n'était pas vrai, vous n'avez aucun moyen de vérifier et prouver le contraire, donc je peux dire ce que je veux. Bon, et puis pour être honnête, ça comme à remonter, l'époque d'avant ma "transformation", donc je n'en ai plus que des souvenirs épars. Et j'ai eu la bonne idée de brûler toutes mes photos dans un accès de rage, à cette période. On pourrait considérer ça comme une sorte de rite de passage vers ma nouvelle condition de post-humain, tirer un trait sur mon passé.

La nouvelle peste m'a frappé de plein fouet à Kansas City, en 2075. Personne n'a su d'où ça venait, cette fois-ci, sans doute un des réacteurs de la centrale qui fuyait, quand j'y repense, mais c'était déjà tellement compliqué à l'époque que personne ne s'en est vraiment soucié. Et le gouvernement fédéral avait la fâcheuse manie à l'époque de camoufler la moindre information alarmante, donc impossible de démêler le vrai du faux. C'est juste que lorsque les premiers infecté ont commencé à manifester des symptômes, on m'a appelé à leur chevet, entre autres médecines de ville, et du coup j'ai passé pas mal de temps à côté de la centrale, à tenter de soigner ces pauvres hères. Sans grand succès malheureusement, et avec une belle perte de cheveux à l'époque pour ma part, qui m'a bien embarrassé. Mais quand j'ai commencé à perdre des lambeaux de peau, j'ai vite compris, j'en avais assez vu des malades avant d'être atteint. Le pire pour moi, ça a quand même été de perdre la magnifique voix que j'avais, pour en acquérir une rauque et éraillée, ça, ça m'a vraiment fait mal au coeur.

Bon, pour faire simple, maintenant, il me manque des lambeaux de peau par ci par là, un bon bout du nez, et même si j'ai gardé quelques touffes de cheveux noirs filasses, ce n'est plus que l'ombre de ce que c'était auparavant. Mais je me suis fait une raison. De taille moyenne, j'ai une corpulence assez passe-partout, pour compenser mon aspect général. J'ai l'habitude de porter un vieux costume usé par les ans et la route, assorti d'un gilet et de gants, le tout sous un grand pardessus élimé et un beau Stetson aux bords bien larges pour masquer mon aspect de loin. ça me permet de passer à portée de fusil d'un groupe d'espècistes sans me prendre du plomb, ce qui est plutôt salvateur, vous en conviendrez. Mais quand ça tourne mal, j'ai malgré tout gardé de bonnes jambes -entendez par là pas trop pourries- et je n'hésite pas à filer à l'anglaise, on n'est jamais trop prudent.

Informations historiques

Engelhart. Coeur d'Ange. Joli patronyme que m'a légué mon défunt père, vous ne trouvez pas? D'origine allemande, pour ce que j'en sais, pour le reste tout ce dont je me rappelle c'est qu'on était originaire d'un petit patelin pas loin de Kansas City, où il faisait bon vivre. Bon, puisqu'il vous faut absolument une date, disons que je suis né en 2033, à la maternité de Kansas City, et que j'ai grandi à Osage City. Rien de particulier à signaler sur cette bourgade, soyons honnête, on s'y ennuyait à mourir. Mon père étant cadre dans une banque, nous n'avons manqué de rien à l'époque, tout du moins pas plus que d'autres familles. J'ai même pu voir mon père conduire une voiture à essence à l'époque, c'est dire! Mais ça n'a malheureusement pas duré, avec l'épuisement des ressources il a bien fallu s'adapter, alors il l'a revendue et pris un vélo à la place. Tout de suite ça avait moins de classe. Bref, enfance banale, adolescence ennuyeuse  à mourir -bah oui, y'avait rien à faire dans une ville comme ça aussi orientée bondieuseries-, la partie intéressante de mon histoire commence après, lorsque je suis parti pour Wichita étudier la médecine.

Cette période de ma vie a été bien plus passionnante, même si elle a également été particulièrement éprouvante. C'est en effet dans ces eaux là que les premiers cas de ce qu'on appelait à l'époque la Grippe Bleue ont commencé à se manifester. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que tout le corps médical a été désarçonné à l'époque. On avait peur, on ne comprenait pas, il y avait les rumeurs d'arme biologique, celles du courroux de Dieu, qui prédisaient une invasion de sauterelles sous peu... Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça a créé un vent de panique dans la communauté, alors très peu osaient se mouiller dans ce contexte, tentant de rester le plus à distance possible de cette nouvelle calamité. C'est pourquoi ils envoyaient en première ligne les infirmières et externes en médecine, préférant des comptes-rendus détaillés plutôt que d'aller voir de visu. Au moins ça m'a appris très vite une chose: cette saloperie n'est pas contagieuse. Et ça, c'était un point crucial. Dans la foulée, ils ont déclaré la quarantaine nationale et lancé officiellement le projet Safehouse, pour rassurer les foules, mais pour moi ce n'était qu'un vaste écran de fumée dans un contexte de guerre froide traînante dont les tensions allaient en s'exacerbant. Après tout, s'ils l'avaient voulu, ils auraient pu commencer à les construire bien avant, ces abris, et c'était d'ailleurs sans doute le cas. Ou alors, ils étaient tellement certains de leur puissance et du statu quo auparavant qu'ils n'avaient jamais envisagé qu'une catastrophe d'une telle ampleur puisse frapper le pays? Allez savoir avec les hommes politiques...

Hum, pas sûr que ça vous intéresse outre mesure de savoir comment j'ai fini mes études, mais sachez que si j'ai un temps envisagé de faire de la chirurgie, je me suis finalement ravisé pour épargner l'emprunt déjà conséquent contracté par mon père, et j'ai donc fini généraliste, ce qui somme toute me convenait assez dans le contexte actuel. Exercer dans une petite ville comme Oskaloosa, près de Topeka, me permettait d'ailleurs de faire des points de suture bien plus souvent qu'on ne pourrait le croire. Bon, je vous passe en accéléré la période qui suit, je me suis marié, j'ai eu deux gosses, j'ai divorcé, tout le tintouin habituel. Et pendant ce temps là la situation n'avait de cesse de se dégrader sur le plan international, mais je ne m'en souciais que peu. La pénurie des ressources par contre, ça a été dur, ça. Le rationnement m'a fait perdre tout l'embonpoint que j'avais pu accumuler au cours des années, mais j'ai réussi à m'en sortir, en échangeant mes services contre du troc plutôt que des billets dont la valeur ne cessait de se dégrader.

En 2075, on peut dire que ma seconde naissance a eu lieu. Ma goulification si vous préférez. Je ne m'étalerai pas trop sur le sujet car ça a été une période éprouvante pour moi, quand j'ai commencé à changer à mon tour, dès les premiers symptômes j'ai su ce qu'il allait advenir de moi, et j'ai paniqué. J'ai entassé des réserves dans ma cave, brûlé toute trace de mon ancienne apparence pour éviter toute comparaison possible, et je ne suis plus sorti de chez moi. Je gardais en permanence les volets fermés, et lorsqu'un habitant désirait des soins, c'était à lui de venir. Evidemment les rumeurs sont allées bon train, mais je ne pouvais rien y faire, si ce n'est éviter d'apporter de l'eau à leur moulin. Ma transformation complète prendra plusieurs années, au cours desquelles j'ai pris soin au fur et à mesure de camoufler de plus en plus mon apparence, à tel point que j'ai fini par porter un masque à gaz, après avoir lancé la rumeur qu'une nouvelle attaque chimique semblait se préparer et que par conséquent je désirais être prêt à tout moment. J'ai dépensé les dernières économies qu'il me restait pour accumuler un maximum de denrées peu périssables, principalement des boîtes de conserve.

Et puis la Grande Guerre a éclaté. Ça a été moche, rapide, et impitoyable. Les bombardements ont rayé de nombreuses villes de la carte, mais heureusement pour moi la petite bourgade dans laquelle je vivais ne contenait aucun objectif stratégique,  j'ai donc survécu en me calfeutrant dans ma cave  toute la journée de longs mois durant, épuisant petit à petit mon stock de conserves. Et lorsque j'ai dû sortir de mon abri de fortune, le moins que l'on puisse dire, c'est que la physionomie du monde avait bien changé. Au début je ne m'en suis pas tellement rendu compte, je sortais surtout de nuit pour aller farfouiller les maisons abandonnées, à la recherche de nourriture, sans forcément m'interroger sur le fait que je ne croisais pas âme qui vive. Après tout, c'était la nuit. Et puis, à force de m'en faire la remarque, j'ai quand même commencé à me poser des questions, et j'ai finalement décidé de sortir de jour.

C'est là que j'ai croisé Old Al. Al était un vieux fermier que j'avais soigné quelques mois plus tôt, touché par la Nouvelle Peste. Alors que j'étais en train de m'habituer difficilement à la lumière du sommeil après plusieurs mois de réclusion et de balades nocturnes, il m'a apostrophé comme si de rien n'était, heureux de voir un survivant encore dans le coin, et aussi défiguré que lui. Il m'a expliqué tant bien que mal qu'une bombe était tombée sur Topeka, et que nous étions tout juste en dehors de son rayon d'action. Pour tout dire, le cratère commençait à une dizaine de kilomètres seulement. Les autres habitants avaient donc vidé les lieux en toute hâte, effrayés par le risque d' irradiation, mais lui n'avait que son bétail au monde, et avait décidé de rester aussi longtemps que possible. Après autant de temps passé en solitaire l'un comme l'autre, la cohabitation ne fut pas simple, dans un premier temps. Mais cette insatiable besoin de conversation nous poussait toujours l'un vers l'autre, afin de garder un semblant de vie sociale.

Les années qui suivirent virent s'installer une sorte de rythme quotidien, et je finis par m'installer à sa ferme, m'improvisant tantôt  vétérinaire, tantôt agriculteur lorsqu'il le fallait. Le souvenir du bombardement se fit loin derrière nous, alors que nous vivions une période somme toute paisible, les voyageurs évitant comme la peste toute la zone environnant la ville en ruines. C'est à cette période que j'ai eu l'occasion de voir l'ébauche de l'évolution qu'allaient connaître la faune et la flore, comme lorsqu'une de ses vaches donna naissance au premier veau bicéphale du cheptel. Comment? Qu'est-ce que c'est une vache? Hum, le plus simple c'est de considérer que c'est une brahmine dotée d'une seule tête, si vous voulez. L'élevage, c'était finalement quelque chose d'assez simple, quand on commence à prendre le pli, avec l'expérience, du coup j'ai essayé de donner un coup de main avec les plantes, apprenant auprès de mon compère goule quelles plantes il utilisait au quotidien avec son bétail, mais également pour lui-même.

C'est lorsqu' Old Al a fêté ses 110 ans frais comme un gardon que j'ai compris que quelque chose avait changé. Le train-train quotidien avait en quelque sorte lissé le temps pour moi, perdant peu à peu mes repères, de sorte que je n'avais pas percuté avant, mais lorsque je l'ai vu attraper au lasso un de ses veaux à deux têtes le jour de son anniversaire et l'immobiliser en un rien de temps. C'est là que j'ai percuté sur son âge, et donc sur la date. Nous étions déjà en 2115. Ayant vécu en autarcie durant toutes ces années, notre routine n'avait été interrompue que par les rares voyageurs osant s'aventurer dans le coin, et l'attaque de quelques bêtes sauvages s'en prenant au troupeau. Heureusement Al s'était constitué un petit arsenal à force de devoir repousser coyotes,  cougars et autres animaux sauvages avant la Grande Guerre, et troquait dès que possible viande séchée contre des munitions, afin de ne jamais en manquer. Et ça duré comme ça encore quelques années.

Mais un soir, en 2130, alors que l'hiver avait recouvert les alentours d'une épaisse couche de neige pour la première fois depuis la Grande Guerre,  un énorme groupe de raiders est arrivé, et a donné l'assaut sur la ferme sans sommation. Les pillards on massacré tout le troupeau, les dépeçant en poussant de grands rires perçants, excités à la simple vue du sang. Sang qui n'a d'ailleurs fait qu'un tour dans mes vieilles veines, et tandis qu'Old Al sortait son fusil à la main pour tenter de les raisonner, j'ai rassemblé en toute hâte mes affaires, refusant d'avoir des démêlés avec une bande de junkies manifestes, et je me suis taillé. J'ai couru vite vers l'est, sans doute bien plus vite que je ne l'avais jamais fait jusqu'alors, et je n'ai stoppé ma fuite qu'une fois arrivé aux abords de Kansas City, plusieurs jours après. Crevant à moitié la dalle, évidemment, car dans ma précipitation je n'avais pas eu la présence d'esprit d'emporter à manger avec moi. De prime abord rejeté pour mon physique jugé disgracieux, j'ai finalement fini par tomber sur la petite communauté de goules de la ville, qui m'accueillirent à bras ouverts lorsqu'elles apprirent ma profession. Cela leur permettait enfin d'accéder à des soins, même rudimentaires, aussi y gagnai-je un statut à part, dont j'abusais à l'occasion, je ne reste après tout qu'un pauvre homme comme les autres.

Près de soixante-dix années de stabilité suivirent mon installation à Kansas City, où je devins presque un nabab au sein de la petite communauté de goules, auréolé de mon statut de soigneur. Non sans m'attirer les foudres de nombre de ses membres, opposés à divers degrés à l'extension de mon influence. Mais au bout de plusieurs décennies, j'estimais avoir gagné ma place. Je dois le confesser, à cette époque, je suis devenu un peu trop imbu de ma personne, trop suffisant, alors même que ma condition de goule me reléguait au rang de rebus de la société. Mais je préfère passer sous silence les abus que j'ai pu commettre à l'époque. L'humilité est une leçon que j'ai durement apprise. Dans le même temps, la société commençait à évoluer et se réorganiser autour de nous, et durant cette période s'éleva entre autres la Fédération d'Oz, que l'on vit plus tard former les Etats Restaurés des Grandes Plaines. Kansas City tenta d'établir des relations cordiales avec eux, mais tout ceci fut bouleversé par l'arrivée d'un véritable fléau sur la ville. Les super mutants. La première fois que j'eus l'occasion d'en croiser un faillit m'être fatale, puisque mon impertinence et mon autosuffisance le mirent dans une colère noire, et qu'il décida que mon crâne était tout indiqué pour constituer sa prochaine gamelle, et que ma colonne vertébrale trouverait une utilité pour lui gratter le dos. Je dois préciser à ce point de l'histoire que je n'étais pour ma part que très moyennement d'accord avec ses propositions, et envisageais donc de me cacher un temps dans les égouts de la ville pour échapper à sa rage vengeresse.

Plan qui échoua lamentablement lorsque certaines goules mécontentes de mon comportement lui révélèrent tout bonnement l'emplacement de ma planque. J'en réchappais de justesse, embarquant au passage le strict minimum avec moi, et évacuait la ville en toute hâte. C'était la seconde fois que je fuyais ainsi en courant face au danger, mais croyez moi, je doute que ce soit la dernière.

J'ai depuis erré de communauté en communauté, me joignant à l'occasion aux caravanes acceptant ma présence, et ne m'établissant que très rarement dans un endroit plus de quelques mois. Dernièrement, j'ai atteint les environs de Denver pour la première fois, ayant plutôt eu  l'habitude de voyager plus au nord, et pour une raison qui m'échappe encore j'y ai trouvé un certain attrait, et ne m'en éloigne donc plus trop, continuant à pérégriner dans le secteur. J'offre mes services à ceux qui en ont besoin, en échange de capsules me permettant d'acheter de quoi manger et renouveler mon matériel sommaire -oh, je vous ai déjà dit qu'avant, on jetait tout simplement les capsules, et qu'on payait avec du papier vert? Amusant, n'est-ce pas?-, et je tente de garder à l'esprit les mésaventures qui me sont arrivées pour rester le plus humble possible. Je me sens d'ailleurs régulièrement dépassé par l'évolution des maladies que j'ai pu constater au fil des ans, c'était plus simple de mon temps. Mais l'expérience aide à compenser les lacunes. Parfois, je repense à Old Al, et je me demande ce qu'il est devenu, cette sacrée tête de mule. Je suppose qu'il est mort. Bah, je suppose qu'il avait bien vécu, et qu'il n'avait plus d'autre raison de vivre que son bétail. Moi, je me suis posé la question franchement, de voir si j'avais encore une raison de vivre. Et mis à part le fait que j'éprouve un réel attachement à ma vie, peu désireux d'aller tester l'au-delà pour voir s'il existe vraiment quelque chose après, comme on me l'a sans cesse répété lorsque j'étais enfant, j'en suis venu à me demander s'il n'était pas possible de faire quelque chose pour l'état de santé déplorable des gens, dans les Terres Dévastées. Les stimpacks sont hors de prix, les maladies fréquentes, et peu de remèdes existent, à part quelques décoctions à base de plantes, somme toute peu efficaces. Alors j'ai commencé à repenser à un médicament si vieux qu'il était dans le passé devenu très courant, mais semblait être depuis tombé dans l'oubli.

La pénicilline. Un antibiotique particulièrement efficace, qui si mes souvenirs étaient bons avait été le premier découvert, des siècles auparavant. En restait-il une boîte à demi-entamée, quelque part sur la table de chevet d'une maison en ruine? Ou une seringue intacte dans la réserve ravagée d'un vieil hôpital? Il serait toujours temps de réfléchir à ce que j'en ferais si jamais je tombais dessus, car l'hypothèse semblait particulièrement ténue. Mais après tout j'avais toute une vie pour effectuer mes recherches. Une vie de goule.


Informations du groupe

→ Groupe : Habitant

→ Votre rôle dans le groupe ? Voyageur

→ Pourquoi ce groupe ? Et pourquoi pas? J'ai la bougeotte, c'est plus fort que moi. Bon, en fait, je venais de Kansas City à la base, mais quand j'ai commencé à changer, la situation est devenue plus tendue, donc il fallait que je reste cloîtré chez moi la plupart du temps. Alors ce genre d'impasse, ça va bien quelques décennies, mais au bout d'une centaine d'années, j'ai décidé qu'il était temps de changer d'air. Et puis je me suis demandé s'il y existait encore des flacons ou comprimés d'un médicament qui était monnaie courante avant la Grande Guerre et qui pourrait faire des merveilles dans le coin: la pénicilline. Alors je suis parti. Et depuis, je cherche.

Informations du karma

→ Si tu vois quelqu'un dans le pétrin, essaieras-tu de le sauver ou le laisserais-tu mourir ? Je cours pour lui porter secours.

→ Serais-tu prêt à trahir un ami pour survivre ? J'accepterais que nos routes se séparent, mais je ne lui ferais aucun mal.

→ As-tu déjà tué quelqu'un ?  Oui, mais par accident ou pour me défendre.

→ Serais-tu du genre à éprouver des remords pour un mal que tu aurais causé ?  Tout dépend de la situation, j'essaye d'oublier si je peux, mais les choses graves me tourmentent souvent.

→ Sauverais-tu un animal blessé ? Non, je l'achève et je prends sa viande et sa peau pour me nourrir et m'habiller.

→ Cherches-tu naturellement à apporter de l'aide aux autres ? En permanence, j'offre toujours mon aide même lorsque personne ne la demande.

→ Une attaque d'animaux sauvages est déclarée, quel est votre premier réflexe ?  Aller m'abriter seul dans mon coin pour survivre.

→ Si vous deviez prendre une arme avec vous, laquelle choisiriez-vous ? Une arme qui tue rapidement sans faire souffrir.

→ Une silhouette semble rôder autour de votre maison... Vous restez silencieux et vous attendez.

→ Vous êtes enfin arrivé à votre nouvelle place forte. Vous avez choisi : Un hôpital où vous pourrez vous soigner sans rencontrer grand monde.

Informations diverses

Attirail:
Une antique trousse de médecin, avec un véritable bric-à-brac à l'intérieur, entre autres un stéthoscope bien défraîchi, un brassard à tension, quelques bandages plus ou moins propres, une bouteille de bourbon à moitié vide en guise de désinfectant, du matériel de premier secours qui commence à se faire rare, et quelques plantes séchées cueillies au fur et à mesure. Ah, et deux-trois Méd-X bien planqués, mais pour me forcer à en sortir un, il faudra vraiment que la situation soit gravissime, parce que j'y tiens à ces fichues seringues!
A ceci s'ajoute un vieux colt chargé savamment camouflé dans ma sacoche, mais aisément récupérable en cas de nécessité.
Et un scalpel est coincé dans le bracelet de ma vieille montre cassée, on n'est jamais trop prudent par les temps qui courent.
Oh, je possède aussi un beau pardessus, malheureusement tout élimé depuis le temps, et surtout un grand chapeau à larges bords, qui me permet de camoufler mon charmant faciès tant que l'on reste à une distance raisonnable de moi.
J'ai pour finir un vieux Pip Boy 2000 presque aussi vieux que moi, donc à peu près aussi têtu et capricieux. Il fonctionne quand ça l'arrange, en gros. Mais comme il contient des fichiers informatiques médicaux, il garde son utilité alors je le conserve, et je les parcoure un peu le soir quand il daigne les ouvrir correctement. Mais je le suspecte de d'inverser parfois certains mots...

Talents:
Enfant de l'Atome
Médecin


Dernière édition par Gabriel Engelhart le Lun 28 Oct - 14:17, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur
Sarah Sheppard
Voyageur
Sarah Sheppard

Généralités
Jeune scientifique

☢ Âge : 32 Féminin
☢ Nombre de messages : 1004
☢ Nombre de messages RP : 66
☢ Date de Naissance : 03/09/1987
☢ Arrivée à Denver : 07/06/2013
☢ Crédits : Moi
☢ Célébrité : Teresa Palmer - (Warm Bodies)
☢ Doublons : Aucun
☢ Âge : 20 ans
☢ Liens rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Nomade ♦ +20

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Lun 28 Oct - 6:34

Hâte de lire la suite de ta fiche Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 1349956304 Et contente d'avoir une autre goule Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 2053611184 


@me.
Revenir en haut Aller en bas
Chien Pendu
Jax Trois-Doigts
Chien Pendu
Jax Trois-Doigts

Généralités
Trois-Doigts

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 1986
☢ Nombre de messages RP : 138
☢ Date de Naissance : 27/09/1988
☢ Arrivée à Denver : 25/04/2013
☢ Crédits : © moi
☢ Célébrité : Norman Reedus
☢ Doublons : Aucun
☢ Âge : 35 ans
☢ Lieu actuel : Dog City, zone industrielle
☢ Liens rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Pirate des terres dévastées ♦ -40

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Lun 28 Oct - 9:39

Bienvenue monsieur la goule Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 1349956304
Ça fait plaisir d'en voir une autre sur le forum, j'aime beaucoup le choix de ton avatar d'ailleurs Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 366105454 Un personnage qui promet, hâte de voir la suite ^^


    Hello darkness my old friend, i've come to talk with you again, because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping, and the vision that was planted in my brain, still remains, within the sound of silence. ♦️ ©️ The Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Généralités
Feuille de RP

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Lun 28 Oct - 9:43

Ouuuuuuuuuuuh, la bouille que tu te tapes Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 3964720533 /SBAAF/

Bienvenue à toi Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 2784885685 amuse-toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Généralités
Feuille de RP

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Lun 28 Oct - 10:57

Bienvenu frère de décomposition!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Généralités
Feuille de RP

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Lun 28 Oct - 12:34

Oh j'adore ton avatar !! Bienvenue !! Ca fait vraiment plaisir d'avoir des goules sur le forum, on avait peur que ça n'attire pas des masses x) !! Bon courage pour la suite de la fiche et hésite pas à nous contacter si tu as des questions !!
Revenir en haut Aller en bas
Colon
Kyle Lewis
Colon
Kyle Lewis

Généralités
Lucky Kyle

☢ Âge : 34 Masculin
☢ Nombre de messages : 449
☢ Nombre de messages RP : 6
☢ Date de Naissance : 27/07/1985
☢ Arrivée à Denver : 25/04/2013
☢ Crédits : ☢ self
☢ Célébrité : Jaco van den Hoven
☢ Doublons : /
☢ Âge : 25 ans
☢ Lieu actuel : Dog City - Avant-poste de l'ERGP
☢ Liens rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Lun 28 Oct - 13:22

Bienvenue à toi, sale goule Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 1919844098

Je pensais vraiment pas qu'on en aurait Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 1826819428 Comme quoi ! En tous les cas, c'est cool de te voir parmi nous Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 1349956304


Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Jacovandenhoven41
Revenir en haut Aller en bas
http://star-city-heroes.forumsrpg.com/
Goule
Gabriel Engelhart
Goule
Gabriel Engelhart

Généralités
Creepy Doc

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 183
☢ Nombre de messages RP : 21
☢ Date de Naissance : 22/06/1988
☢ Arrivée à Denver : 27/10/2013
☢ Crédits : Justin Mabry
☢ Célébrité : /
☢ Doublons : Maximus d'Alamo
☢ Âge : 247 ans
☢ Lieu actuel : Dans les alentours de Denver
☢ Liens rapides : Le CV de Gab'
Ses patients
Son habileté au bistouri
Ses consultations

Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Fermé

☢ Particularités:

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Lun 28 Oct - 13:25

Je vais finir par me croire précieux et prendre (à nouveau) la grosse tête, faites attention! OO Remarque, vu ce que ça m'a coûté la dernière fois... Mieux vaut que je garde la tête froide Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 3964720533
(et ouais, je fais du mini-spoil de bio What a Face).

Edit: Hum, je crois que j'ai terminé. Un peu plus de longueur à ma bio et ma tête éclatait comme une pastèque What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Vault Boy
Maître du Jeu
Vault Boy

Généralités
Compte PNJ

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 843
☢ Nombre de messages RP : 166
☢ Date de Naissance : 01/01/1988
☢ Arrivée à Denver : 25/04/2013
☢ Crédits : © Fallout Dog City
☢ Célébrité : Vault Boy (New Vegas)
☢ Doublons : Les administrateurs
☢ Âge : Aucun
☢ Lieu actuel : Partout à la fois
☢ Liens rapides : Présentation de Vault Boy
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#) Lun 28 Oct - 14:41

Bienvenue à toi dans les terres dévastées !

Personnage bien intéressant ! Son parcours est vraiment très sympa et même si il était une personne assez lambda avant la grande guerre, on peut dire qu'il est devenu un sacré bonhomme ! Le fait que tu ai ajouté des petits détails du contexte c'est vraiment très sympa et tout s’emboîte bien ! On a vraiment hâte de croiser ton personnage en jeu ! Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 1843469001 

Tu commences avec 15 capsules, 15 capsules étoilées pour avoir fait ta fiche en 24h et 5 points de Karma. Je te les ajoute à ton profil. Tu pourras en gagner davantage en te renseignant ici, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta feuille de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre du forum. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs et les modérateurs sont à ta disposition !

Sur ce, docteur Gabriel, puissiez arriver à survivre encore un peu x) ce serait dommage de réchapper à tout ça pour mourir bêtement par la suite Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 2262918009 !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Généralités
Feuille de RP

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty
Message Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" Empty (#)

Revenir en haut Aller en bas

Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 190225035654547943Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 190225035849662882Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 19022503565551809


Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 190225035535457821Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 190225035536160543Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 19022503553680318

Sujets similaires

-
» Votre meilleur trade et votre pire!
» Carlito Vs Justin Gabriel
» Gabriel Schwarz (Serpentard)
» 5 meilleur pointeur nhl
» Justin Gabriel Vs MVP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout : Dog City :: Archives de Vault-Tec :: Boulder-
Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 190225035654547943Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 190225035849662882Gabriel Engelhart - "Le bourbon, c'est le meilleur des remèdes contre bien des maux!" 19022503565551809