AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 190225035535457821On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 190225035536160543On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 19022503553680318

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chien Pendu
Calamity
Chien Pendu
Calamity

Généralités
Chienne Pendue Alpha

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 569
☢ Nombre de messages RP : 70
☢ Date de Naissance : 29/09/1987
☢ Arrivée à Denver : 10/12/2013
☢ Crédits : Tumblr
☢ Célébrité : Milla Jovovich
☢ Doublons : Chevalier Ashworth
☢ Âge : 33 ans
☢ Lieu actuel : Dog City
☢ Liens rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Terreur du désert ♦ -50

☢ Statut RP: Fermé

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Ven 21 Fév - 13:50

Ce jour était un de ces jours où la seule compagnie de la nature aride du Colorado était une source de bien être pour la raideuse des Chiens Pendus. Parois, il fallait savoir s'éloigner des gens pour profiter de la vie sans avoir à se soucier de tous ces rats puants. La jeune femme avait baroudé pendant de longues années, seule avec son chien, loin de l'espèce humaine, ne s'en rapprochant jamais que pour piller, racketter, voler, voir tuer. Certes, quelques chapitres de son expérience solitaire s'étaient déroulés avec une personne, que ce soit furtivement le soir, ou de manière plus aboutie sur quelques jours, mais jamais elle n'avait passé autant de temps avec un groupe d'hommes et de femmes aussi nombreux. Autant quand elle n'était qu'un simple membre parmi les autres, elle pouvait prétendre s'esquiver de temps en temps, mais depuis qu'elle était la patronne de tout ce bordel, elle n'avait que rarement du temps à elle. Bien entendu, elle mettait un point d'honneur à faire ce qu'elle voulait, sinon les inconvénients de la fonction auraient supplanté les avantages. Alors, de temps à autre, elle mettait les voiles avec son chien, s'en allant pour quelques jours, rarement plus – il ne fallait pas qu'un petit malin en profite pour faire un coup d'état ! - afin de déambuler dans les Terres Dévastées, revenant à ses premiers amours. Personne ne lui disait jamais rien, et le bouffon qui se le permettait se retrouvait souvent avec une balle en pleine trogne.

Cette fois, elle partait pour le nord, vers les terres agricoles du Colorado. Du stade, elle pouvait directement prendre la tangente pour rejoindre les routes y menant, sans avoir à traverser ou contourner la ville. Ainsi, le risque de tomber sur ces fumiers de l'ERGP était faible. Il y avait toujours une chance, bien entendu, mais les probabilités jouaient en sa faveur. Quant à la Légion, bien qu'elle possédait un accord commercial avec ces derniers, lesquels d'ailleurs ne cracheraient pas sur un remplaçant à la raideuse, il y avait encore moins de risque de tomber dessus, aussi haut dans le territoire. Ils œuvraient plutôt dans le sud. On pouvait toujours rencontrer de petits groupes d'explorateurs en jupette, mais ils n'étaient pas réellement un problème pour Calamity. Ce sentiment de sécurité en allant vers le nord, venait surement du fait que c'était par là bas, plus haut, qu'elle était certainement née. Qui plus est, elle marchait avec son chien, son plus fidèle compagnon, mi d'acier et de chair, lequel se révélait être un féroce combattant en cas de coup dur. Enfin, Calamity se sentait chez elle un petit peu partout, si bien qu'elle partait confiante pour cette petite aventure.

Quelques vivres en poches, son flingue battant sa ceinture, son fusil à pompe cerclé dans son dos, les lunettes vissées sur ses yeux verts, la capuche rabattue sur sa tête pour se prémunir du soleil, la raideuse avançait d'un bon pas sous le soleil de plomb. Cet enfoiré de visage jaune était toujours là, se radinant continuellement après chaque nuit, immuable. Il serait certainement encore là après sa mort. Calamity ne le voyait pas comme un ennemi, certes, il distribuait sa chaleur, déshydratant le marcheur, l'obligeant à consommer de l'eau la majeure partie du temps irradiée, il vous tuait à petit feu, mais ça, c'était pour les citadins, comme se plaisait à les appeler Calamity. Pour sa part, elle ne se sentait jamais aussi bien que par quarante degrés à l'ombre, baignant dans sa sueur au milieu de cette fournaise lumineuse. Elle craignait beaucoup plus le froid. Peut être qu'elle avait du sang de lézard dans les veines ? Cette pensée fit sourire la jeune femme, qui approchait petit à petit de son premier objectif : Le mémorial Yangtse. Un foutu monument qui n'avait pas spécialement de signification pour la raideuse, qui n'était pas vraiment au fait de l'histoire de son pays et du pourquoi du comment de l'hiver nucléaire qui avait débouché sur cet été caniculaire. L'ensemble semblait vieux, d'avant guerre, il partait en miette et n'avait rien de particulièrement esthétique. C'étaient un peu là les conclusions qu'en avait tiré Calamity la première fois qu'elle était tombée dessus, lors de ses pérégrinations.

L'après midi était déjà bien avancée quand elle arriva au monument. L'étroite sente menant au sommet de la petite colline l'avait laissé en sueur, tandis que ses chevilles commençaient à crier à la maltraitance, lassées comme elles étaient dans ses bottes en cuir de gecko.

« L'était temps que je me remette au sport, je m'empâte à rester dans ce stade. Marre de cette odeur de chien mouillé... Sans t'vexer hein. »

Elle tapota la tête de son chien, qu'elle avait affectueusement nommé Mad Dog, référence éponyme au précédent chef des Chiens Pendus qu'elle avait terrassé en combat singulier au corps à corps, comme une vraie démone. Elle posa ses fesses sur la base cimentée du monument, laissant l'ombre de ce dernier s'étendre sur elle. Le peu de fraicheur qu'elle en obtint lui fit un bien fou. Elle en profita pour s'envoyer une bonne rasade de flotte, tout en soufflant un petit peu après cette remontée. A peine avait-elle rebouchée sa gourde que son chien se mit à grogner. Quelques secondes seulement après, une voix d'homme se détacha dans le dos de la raideuse :

« Qu'est-ce qu'on a là ? »

L'individu restant dans son dos, du côté lumineux du mémorial, il obligea Calamity à se lever et à se tourner pour pouvoir le considérer. Il s'agissait ni plus ni moins que d'un de ces mercenaires, convoyeurs de caravaniers, ces derniers louant leurs services pour qu'ils les protègent des bandits et autres pillards susceptibles de s'en prendre à leur précieuse marchandise.

« T'es qui toi ? »

Le ton de Calamity ne souffrait d'aucune compassion, alors qu'elle posait la main sur la crosse de son flingue. L'homme la considéra, lui même armé d'une carabine, laquelle n'était pas pointée sur elle.

« C'moi qui cause, raideuse ou voyageuse ? » Il approcha de quelques centimètres, reluquant la jeune femme qui avait délaissée sa capuche, les lunettes délestées autour de son cou, si bien qu'elle présentait son visage normalement. « A moins que ce n'soit une gueuse en quête d'un bon petit coup de rein... » Il passa ses deux index dans sa ceinture, en avançant le bassin. Grossière erreur. En une fraction de seconde, Calamity avait dégainé son flingue.

« Tu bouges, je te descends. »

Le visage du bonhomme avait blanchi, rouge de chaleur quelques secondes auparavant. Il resta figé dans sa posture de gros macho à la con, alors que la jeune femme approchait de lui. Elle lui flatta l'entrejambe avec sa main libre tout en gardant son flingue braqué sur son torse, tout comme ses yeux qui eux, ne quittaient pas le regard du futur malheureux.

« Mouais... J'comprends pas pourquoi tu la ramènes... Bon t'fais quoi ici ? »

Elle lâcha sa virilité, et se recula d'un pas. Il avait sa carabine dans le dos, comme un vulgaire amateur, si bien qu'elle ne l'en priva pas, goutant à toute l'ironie de la situation. S'il essayait de s'en emparer, elle aurait tout le temps de le plomber. Devant son mutisme, elle lui colla une droite avec la crosse de son pistolet. Le grand brun tituba un instant, se rattrapant au bord de la dalle cimentée du mémorial. Elle posa le canon du Desert Eagle sur la tempe du type qui était entrain de se redresser, la gueule en sang. La jeune femme lui avait pété l'arcade sourcilière.

« Putain, je t'ai posé une question !
- J'ouvre la marche pour une caravane. » Sa voix se crispa légèrement alors qu'il contemplait ses mains en sang. Il gueula, hystérique : « Merde ! La salope m'a éclaté la tronche ! » S'en suivit toute une série de vocifération, telle une jeune donzelle violentée.

La brunette s'éloigna de lui, le laissant marmonner comme un enfant. Une caravane, intéressant.

« Ils sont combien ? » Elle du le secouer un petit peu pour qu'il consente à délaisser son pitoyable sort pour s'affranchir d'une réponse. C'était un marchand, et sa fille. Il y avait deux autres mercenaires en sus pour les défendre. Elle combina les informations dans son cerveau. Rapidement, elle en vint à la conclusion que si elle se cachait dans les rochers alentours, elle pourrait prendre par surprise le convoi et zigouiller les mercenaires, voir le marchand et sa fille, pour récupérer les marchandises.

« Ouais.
- Quoi ouais ? Putain tu m'as bousillé ma belle gueule ! Hé, réponds merde ! Tu vas faire quoi pour me dédommager ? Ohhhhhh ! »

Il se mit à gueuler sur Calamity, lui postillonnant au visage comme un malpropre. C'en était trop pour le cœur de la pauvre raideuse, qui lui assena plus par dégout que par méchanceté, un gros coup de crosse dans la tempe. L'homme chute cette fois-ci. Il n'était pas encore inconscient, ci bien que la jeune femme se sentit obligée de l'étrangler, là, par terre, ne relâchant son emprise sur sa gorge qu'en sentant son sexe se durcir sous elle et redescendre, signe d'une mort par suffocation. Elle venait de prendre sa première vie de la journée, et elle ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin.

Ni une ni deux, elle planqua le corps, le faisant dévaler la pente, terminant sa course entre deux saillies de roches, lesquelles camouflèrent le cadavre à la vue des passants. A la suite de quoi, elle balaya du sable sur les traces de sang, et elle alla se planquait dans les rochers proche du mémorial, attendant le passage de la caravane. Tout cela était très prometteur !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon d'Emeraude
Wan Zhao
Dragon d'Emeraude
Wan Zhao

Généralités
Oeil Avide

☢ Âge : 29 Féminin
☢ Nombre de messages : 74
☢ Nombre de messages RP : 8
☢ Date de Naissance : 27/09/1989
☢ Arrivée à Denver : 19/02/2014
☢ Crédits : Lya
☢ Célébrité : Maggie Q
☢ Doublons : Aucun pour le moment
☢ Âge : 32 ans
☢ Lieu actuel : Terres Agricoles
☢ Liens rapides : Présentation de Wan
Aptitudes de Wan
Relations de Wan
Missions de Wan

Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Ven 21 Fév - 18:37


Jamais totalement à son aise au sein de groupes, la jeune femme venait de sauter sur l’occasion d’une mission pour s’échapper en dehors du camp de prisonnier. Bien sûr, elle vouait à ses compagnons respect et camaraderie, mais en vérité, elle n’était jamais aussi bien que dans les Terres Dévastées, avec pour seule compagnie Syndra. Alors elle s’était éloignée, seule, à la recherche de marchands isolés. Sa mission était simple, soit indiquer à ses camarades l’emplacement d’une belle caravane marchande, soit ramener de la nourriture, ou bien même des médicaments ou autres trucs du genre. De quoi survivre en somme et c’était bien ce qu’elle savait faire de mieux. Survivre, et ramener à manger pour les autres. Alors en cette chaude journée, elle partait confiante et pourtant sur ses gardes, comme à chacune de ses excursions. Après tout, son épaule, parfois douloureuse, lui rappelle sans cesse les dangers de ces terres et si elle est bien moins naïve que lorsqu’elle a acquis cette blessure, elle sait pertinemment qu’elle ne doit jamais relâcher sa garde. Alors tout en marchant, dans le désert, avec son fidèle gecko, elle regardait partout, dans l’optique de repérer le moindre signe d’une autre présence.

Ses pas, aléatoires, l’amenèrent finalement aux abords du mémorial Yangtse et elle ne put s’empêcher de lever les yeux vers le haut, un peu hésitante pendant une seconde. Cet endroit lui a toujours foutu les jetons, et c’est probablement à cause de l’histoire de ses ancêtres. Toutes ces fables, racontées par les anciens, pour effrayer les jeunes et leur mettre un peu de plomb dans la cervelle. Et bien sur elle, ça a toujours très bien fonctionné et pour ainsi dire, elle ne s’en est même jamais approché. Bien trop flippée pour ça, elle ne voudrait pas rencontrer un esprit belligérant, en colère à cause de ses yeux bridés. Quoi qu’il en soit, en regardant encore une fois autour d’elle, elle remarqua au loin un nuage de fumée, qui attira son attention plus que de raison. Trop de poussière pour qu’il ne s’agisse que d’un animal, pas assez pour une armée ou un grand groupe. Probablement juste quelques voyageurs un peu imprudents, qui pourraient bien lui servir de gagne pain. Alors, avec toute la discrétion acquise au cours de toutes ces années, elle se planqua derrière un rocher, pour les laisser s’approcher.

D’un geste de tête, elle somma Syndra de s’éloigner d’elle, pour aller se cacher ailleurs et elle se mit à attendre. Plusieurs minutes s’écoulèrent avant qu’elle ne remarque un mouvement à sa droite. Une silhouette venait de se cacher dans les rochers, mais elle n’avait pas vraiment eu le temps de voir son identité. On dirait que je ne suis pas seule sur le coup… Patiente, elle attendit une minute, afin d’estimer le nombre d’adversaire potentiels et elle se détendit très légèrement lorsqu’elle se rendit compte qu’il n’y avait probablement qu’une seule personne et son animal. Peu encline à partager son butin, elle décida de contourner le probable deuxième raider pour le prendre à revers et bénéficier d’un effet de surprise. Fort heureusement, son pied était leste et elle arriva derrière, sans avoir fait trop de bruit. Ni une, ni deux, elle sauta sur la silhouette accroupie, couteau en main, et plaça la lame sur sa gorge. Bouge pas si tu veux pas que j’te saigne. Elle resta en position une seconde, puis deux, avant de finalement se rendre compte qu’elle tenait là une personne qu’elle connaissait bien. Cal’… Qu’est ce que tu fous dans le coin ? Question débile, elle ne devait pas faire grand-chose de différent d’elle. Elle chassait les pauvres caravanes mal protégées. Malheureusement pour elle, celle là, était celle de la chinoise. Désolée chérie, j’vais te demander de partir. Ces types là, ils sont à moi ! Et aux Dragons !

Bien sûr, la brune ne s’attendait pas vraiment à ce que la jeune femme accède à sa demande facilement. Après tout, même si elle se connaissaient depuis des années, elles ne s’étaient jamais fait aucun cadeau et inutile de dire qu’un partage de caravane n’entrait pas dans leurs cordes, ni à l’une, ni à l’autre…


— Looking Like a true Survivor —
Feeling like a little child

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Pendu
Calamity
Chien Pendu
Calamity

Généralités
Chienne Pendue Alpha

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 569
☢ Nombre de messages RP : 70
☢ Date de Naissance : 29/09/1987
☢ Arrivée à Denver : 10/12/2013
☢ Crédits : Tumblr
☢ Célébrité : Milla Jovovich
☢ Doublons : Chevalier Ashworth
☢ Âge : 33 ans
☢ Lieu actuel : Dog City
☢ Liens rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Terreur du désert ♦ -50

☢ Statut RP: Fermé

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Sam 22 Fév - 10:24

Alors qu’elle patientait tranquillement, Calamity eut la désagréable sensation de se faire enfler quand elle sentie le baiser de l’acier sur sa gorge dénudée en sus de recevoir sur le dos un poids plume. La colère n’avait pas eu le temps de monter en elle que la pression se relâcha et qu’une voix familière tintinnabula à ses oreilles. Wan. Il y avait longtemps qu’elles ne s’étaient pas vues. Cette dernière n’avait pas du la reconnaître, et elle comptait bien défendre son bifteck tout comme l’aurait fait la calamité. Un sourire flanqua ses lèvres quand elle se retourna vers sa comparse, laquelle l’informait par ailleurs que la caravane qui se présentait était la sienne. La chinoise se doutait bien que la partie n’allait pas se régler comme ça, surtout pas avec Calamity qui, à l’image de ses molosses, ne lâcher pas l’os facilement. Histoire de marquer le coup, elle se massa la gorge avec des yeux de chiens battus, pour faire culpabiliser la raideuse d’émeraude. A dire vrai, elle doutait que Wan ne s’émeuve plus que ça de son geste, mais Cal’ aimait toujours en rajouter. Le cul par terre, et le dos contre le rocher qui lui servait de planque, elle considéra son homologue un petit instant avant de finalement lui répondre tranquillement, omettant de dire ce qu’elle foutait là, les faits parlant d’eux-mêmes :

« Wan, ma poupée, faut toujours que tu essayes de me copier. »

Balayant cette petite remarque désobligeante de la main, elle afficha cette fois-ci un sourire plus net. Elle était sincèrement heureuse de la voir, fut-ce dans ces conditions particulières où, elle le savait, elles allaient se disputer le convoi. Néanmoins, elles avaient le temps de tirer ça au clair avant que la brahmine n’arrive avec son propriétaire et son enfant. Néanmoins, si elles continuaient de parlementer trop longtemps, elles allaient finir par perdre la came, voir de se faire repérer par les mercenaires accompagnant la procession.

« Allons, les Dragons ne se soucient pas du menu fretin, laisse ça aux Chiens Pendus. » Elle fit mine de réfléchir, sans quitter des yeux sa frangine, si ce n’était de sang, de cœur et de bien plus. « J’ai une idée. Je te montre comment on fait, et tu prends des notes, ça roule ? » Elle lui tapota le torse entre sa poitrine, comme pour lui faire rentrer cette suggestion dans sa tête pour qu’elle l’adopte.

Calamity agissait un peu comme une grande sœur qui aurait un legs à donner à sa cadette, pour lui apprendre la vie. Et au demeurant, il était hors de question pour la jeune femme de se laisser ravir la place par Wan. Une sorte de compétition qui s’installait entre les deux raideuses. C’était leur solde à elles, et chacune comptait bien repartir avec le gros lot. Afin de marquer l’accord qu’elles venaient de passer - sans le consentement de la chinoise bien entendue - Calamity se redressa sur ses jambes, accroupies, et lui claque un baiser sur la joue droite. Elle pivota d’un quart de tour pour regarder vers le mémorial si la caravane n’était pas entrain d’arriver. Nulle trace pour le moment. Quoiqu’il en soit, l’affaire était entendue. Mais pour un des partis seulement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon d'Emeraude
Wan Zhao
Dragon d'Emeraude
Wan Zhao

Généralités
Oeil Avide

☢ Âge : 29 Féminin
☢ Nombre de messages : 74
☢ Nombre de messages RP : 8
☢ Date de Naissance : 27/09/1989
☢ Arrivée à Denver : 19/02/2014
☢ Crédits : Lya
☢ Célébrité : Maggie Q
☢ Doublons : Aucun pour le moment
☢ Âge : 32 ans
☢ Lieu actuel : Terres Agricoles
☢ Liens rapides : Présentation de Wan
Aptitudes de Wan
Relations de Wan
Missions de Wan

Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Dim 23 Fév - 18:18


Les réactions de Calamity n’était guère étonnante pour la brune, qui ne se démonterait pas pour autant. Si elle pouvait se montrer assez renfermée en règle générale, ce n’était pas le cas avec la blonde et encore moins dans un cas comme celui là. Elles étaient comme deux chiens, qui se regardaient avec hargne, prêt à se battre pour le même os. En l’occurrence, la caravane faisait office d’os et si les deux femmes ne bavaient pas, c’était simplement parce qu’elles étaient trop bien élevées… Enfin presque. Quoi qu’il en soit, l’asiatique arqua un sourcil, pour montrer son agacement face à sa remarque, avant de laisser une moue presque boudeuse envahir ses traits. D’ailleurs, le gecko l’accompagnant, fit entendre un long sifflement. Si la bestiole avait l’habitude de voir la dame chien avec Wan, elle sentait aussi l’agacement de sa maîtresse et donc, montrait les dents. Enfin, façon de parler… D’un geste de la main, la chinoise calma sa compagne, avant de finalement se décider à répliquer, d’une voix probablement un peu trop calme. Si j’essayais de te copier, je te ressemblerai, mais désolée de te dire que je suis bien plus jolie. Cette espèce de guerre continuelle était une sorte de jeu pour les demoiselles, mais parfois, la brunette voulait un peu plus de gentillesse, émanant de son amie. Peine perdue, ce n’était pas vraiment le genre de la maison et au fond, elle ne savait pas trop ce qu’elle pourrait faire, avec de la gentillesse venant d’elle. Finalement, elle croisa les bras sur sa poitrine, plutôt pour se donner un air fâché et ne pas laisser transparaître son vrai sentiment intérieur… la joie… Celle de la revoir, bien sûr, tout comme celle de pouvoir lui parler. Ces moments sont bien trop rares dans leur vie, pour ne pas se signaler par un fort sentiment. Pourtant, elle se force de ne pas vraiment le montrer, pour ne pas mettre la blonde mal à l’aise et surtout, pour ne pas paraître faible face à elle.

Toujours cette stupide compétition entre elles, qui ne s’arrangeait pas vraiment avec le temps, vu leurs camps respectifs et les remarques que son acolyte se permet de lancer sur les siens. Même si dans un sens, cela pouvait ressembler à une sorte de compliment, quelque chose disait à la brune, que ce n’était pas vraiment ainsi qu’elle devait le prendre, mais plutôt comme une sorte d’attaque déguisée. S’il te plaît Cal, ne nous surestime pas. Nous ne sommes peut être pas des sauvages comme vous autres, mais nous ne dénigrons aucun butin. Cette caravane est peut être petite et mal approvisionnée, mais je sais que nous saurons faire bon usage de leur don… obligatoire disons. Elle se mit à rire doucement, presque fière de sa blague, qui était pourtant loin d’être drôle. Du moins, pour les pauvres caravaniers qui vont se faire attaquer sous peu, que ce soit par la pendue, ou la dragon… Finalement, son hilarité se tût assez rapidement, pour laisser place à un regard meurtrier, à l’encontre de la blonde. Tu crois vraiment pouvoir m’apprendre des choses Cali ? Voyons, on sait toutes les deux qui est la meilleure et qui va remporter cette caravane. Mais je suis gentille, je vais te laisser croire encore quelques minutes que tu as la moindre chance de t’attaquer à ces pauvres gens. L’arrogance n’était pas vraiment un trait principal de la chinoise, mais elle n’arrivait pas à s’en empêcher, lorsque Calamity était dans le coin. Toujours ce besoin, de lui montrer qu’elle n’était plus la pauvre gamine qui avait réussi à se faire avoir par un coup de feu dans l’épaule. En vérité, elle n’avait jamais pu se remettre d’avoir été découverte en position de faiblesse, fusse par Calamity qui était maintenant une amie très chère. Peut être même était-ce pire même, parce que la jeune femme a toujours été très forte moralement et si Wan avait un peu pris exemple sur elle depuis, elle voulait se montrer meilleure qu’elle, comme pour lui montrer, que finalement, elle n’était plus une gamine sans expérience…

Finalement, un grand bruit se fit entendre et sans dire un mot, elle attrapa le poignet de son amie, pour la faire se dissimuler derrière le rocher avec elle. La caravane arrivait droit vers elle et bien sûr, il ne valait mieux pas qu’elles se fassent remarquer, l’une comme l’autre. Bon, écoute, c’est bien beau toutes ces petites disputes, mais on a un but commun là non ? Alors on l’attaque, et ensuite on voit ce qu’on fait d’accord ? On pourra compter les points et celle qui en gagne le plus, remporte la caravane. Ce n’était qu’un murmure, rapidement énoncé, mais la brune savait très bien que son amie la comprendrait. Mine de rien, elles avaient toujours plus ou moins les mêmes réflexes et il semblait évident que ni l’une, ni l’autre, n’allait laisser sa fierté faire en sorte de faire fuir leurs proies.


— Looking Like a true Survivor —
Feeling like a little child

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Pendu
Calamity
Chien Pendu
Calamity

Généralités
Chienne Pendue Alpha

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 569
☢ Nombre de messages RP : 70
☢ Date de Naissance : 29/09/1987
☢ Arrivée à Denver : 10/12/2013
☢ Crédits : Tumblr
☢ Célébrité : Milla Jovovich
☢ Doublons : Chevalier Ashworth
☢ Âge : 33 ans
☢ Lieu actuel : Dog City
☢ Liens rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Terreur du désert ♦ -50

☢ Statut RP: Fermé

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Lun 24 Fév - 10:29

Calamity s’était déjà énervée pour moins que ça, allant même jusqu’à prendre la vie de l’impudent osant remettre en questions ses règles tout en la critiquant. D’humeur badine ce matin, la jeune femme ne s’offusqua pas des propos de l’asiatique. Après tout, c’était une vieille habitude qu’elles avaient, de toujours se chercher des poux, et d’un côté, ça faisait travailler la répartie, bien que la raideuse n’avait pas tellement besoin d’entraînement pour se montrer odieuse, arrogante et taquine à souhait. D’aucun la traitait de garce et elle assumait bien volontiers cet adjectif lui allant comme un gant. Les yeux de la chienne pendue se braquèrent sur le reptile sifflant qui trainait toujours dans les pattes de la femme d’émeraude. C’était une bonne idée que de prendre une de ces bestioles comme compagnon de route, mais elle préférait de loin son chien. D’ailleurs se dernier arriva d’entre les rochers, la queue frétillante et la langue pendante, lui donnant des airs comiques avec tous les implants électroniques ajoutés sur sa carcasse animale. Mad Dog semblait content de voir Wan, qu’il affectionnait habituellement. Néanmoins, il se garda de lui faire la fête, se contentant d’observer, comme toujours, d’un œil intéressé, le gecko. Il avait envie de jouer.

Calamity l’ignora, le laissant tout à sa contemplation béate du reptile fumant, et reporta son attention sur Wan. Elle détailla ses traits. Elle disait vrai, elle était bien plus jolie qu’elle, elle le reconnaissait volontiers, mais elle ne laissa rien paraître ni n’en dit rien, se contentant de rester figée dans un sourire polie de celle qui écoute de bon cœur. La blonde luttait pour ne pas répondre, préférant laisser l’asiatique s’exprimer. Oui c’était normal pour elle, comme pour son clan, de récupérer le maximum de caravane qui passait dans le coin. Après tout, les raiders ne survivaient que grâce au pillage et au racket, et il fallait reconnaître que depuis pas mal d’année, Dog City était proscrite des itinéraires des marchands. Ils avaient trop peur de s’aventurer dans la ville, la crainte de ne jamais en sortir les tiraillant.

« Des sauvages peut être, mais au moins, on n’a pas peur de froisser notre chemise, nous ! »

Oui car Calamity considérait les Dragons d’Emeraudes, enfin surtout leur chef, comme un groupe de raiders propre sur soit, un balai dans le cul (et bien enfoncé !), et des règles morales à la con qui enlevait tout plaisir à faire du mal à autrui. Néanmoins, elle ne mettait pas Wan dans cette catégorie, la trouvant un peu folle à ses heures, de ce petit grain qui faisait qu’elle ne rentrait pas vraiment dans le moule si parfait de Cheng. Mais peut être qu’elle était différente dans son groupe, là-bas, au camp de prisonniers. Calamity ne pouvait pas vraiment le savoir. Le regard meurtrier qui lui lança Wan en disait long sur ses motivations, tout comme ses propos, ce qui amusa fortement notre raideuse, laquelle allait répondre quelque chose de bien senti quand un bruit se fit entendre. Aussitôt, son amie lui attrapa le poignet pour la forcer à se mettre à couvert. Comme-ci elle avait besoin d’elle pour savoir ce qu’elle devait faire ?! Cela l’irrita un petit peu, mais la conscience professionnelle du pillard en embuscade prit le dessus assez rapidement, et elle mit sa bouillonnante colère de côté.

« Ok, on compte les points. »

Un sourire carnassier se forma sur les lèvres de la calamité de Denver. Oui, il était question de fierté maintenant et Calamity ne comptait pas perdre. De manière générale, que ce soit avec Wan ou un ou une autre, elle ne jouait jamais pour perdre. Le second était le premier des perdants. Alors, elle se donnait toujours à fond pour tenter de remporter la mise, quitte à y laisser des plumes. Et puis, si elle laissait gagner l’asiatique, nul doute que la chinoise le prendrait mal. Accroupies toutes les deux derrière le rocher, elles purent observer la caravane qui approchait. Elle était composée d’une brahmine, escortée par un homme et une femme, drapés d’armure en cuir semblait-il, noirci par le soleil, un chapeau fiché sur la tête, tels des cowboys d’antan, des armes automatiques en bandoulières battant leur flanc au rythme de leur marche. Ils scrutaient le mémorial d’un air morne. Un pas en retrait, marchait un homme, vêtu lui d’atours écrus délavés par le temps. Il était également armé, d’un gros flingue à barillets de six coups. Sur qu’il vous sectionnait le genou en tirant dedans avec un calibre comme-ça. Enfin, sur le dos de la vache à deux têtes, au milieu de paquets en tout genre, trônait comme une duchesse, une gamine d’environ onze ans, endormie, comme en témoignait sa tête qui ballotait ostensiblement de droite et de gauche, accompagnant la lourde marche de la brahmine.

Effleurant la main de sa frangine, Calamity pointa d’un geste de la tête la vache et la gamine. « Ma puce, je te laisse la gamine, ok ? » Si Wan pensait que la raideuse allait mettre de l’eau dans son vin pendant les préparatifs de l’attaque, ou bien pendant celle-ci, c’était faire erreur. La Chien Pendu ne perdait jamais une occasion pour la ramener. « Bon, qu’est-ce que tu comptes faire, les laisser passer ? » En plus de ça, la jeune femme se montrait taquine, attendant de voir ce qu’allait faire Wan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon d'Emeraude
Wan Zhao
Dragon d'Emeraude
Wan Zhao

Généralités
Oeil Avide

☢ Âge : 29 Féminin
☢ Nombre de messages : 74
☢ Nombre de messages RP : 8
☢ Date de Naissance : 27/09/1989
☢ Arrivée à Denver : 19/02/2014
☢ Crédits : Lya
☢ Célébrité : Maggie Q
☢ Doublons : Aucun pour le moment
☢ Âge : 32 ans
☢ Lieu actuel : Terres Agricoles
☢ Liens rapides : Présentation de Wan
Aptitudes de Wan
Relations de Wan
Missions de Wan

Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Lun 24 Fév - 16:18


Si l’attitude du chien de Calamity l’amusait légèrement, c’était surtout la remarque de son amie qui lui arracha un petit rire, discret mais franc, et qui eu le mérite de la détendre légèrement. Non pas que la présence de Calamity la rendait nerveuse, mais plutôt parce que toute attaque de caravane, la rendait un peu moins détendue qu’à l’accoutumée. Cette excitation, elle la ressentait avant chaque attaque et c’était ce qui lui permettait d’être aussi efficace. De fait, s’entendre rire la fit secouer la tête légèrement, dans ce qui pourrait passer pour de l’agacement. En vérité, ce n’était qu’une simple façon de se reconcentrer sur ce qu’elle avait à faire. A savoir, récupérer la caravane pour son propre compte et non pas celui des Chiens Pendus. Tu es bien sévère chérie. C’est exactement comme si je sous-entendais que vous sentiez tous le chien mouillé… Te vexe pas Mad Dog, j’parle pas pour toi. Elle avait tourné la tête vers le molosse, un léger sourire aux lèvres. Bien sûr, elle n’avait pas conscience une seconde d’avoir fait échos aux propres termes de Calamity plus tôt dans la journée, et sa propre répartie l’amusait légèrement. A croire que les distractions étaient faibles au sein du camp de prisonniers et que seule la présence de sa sœur de cœur arrivait à la faire rire… Chose qui n’était d’ailleurs pas tout à fait fausse. Cette constatation l’amena à regarder la blonde avec un petit sourire en coin, affectueuse, avant de finalement prendre la décision de les cacher toutes deux derrière le rocher. Bien sûr, elle savait très bien que cela pourrait agacer Calamity, mais elle s’en moquait totalement. La réussite de sa mission était bien plus importante que la préservation de la fierté de la demoiselle. Et cette fois, cette réussite passait par un peu plus de discrétion de leur part.

Son regard s’adoucit légèrement, lorsque finalement la raideuse abonde dans son sens, même si elle savait très bien que ça ne sera pas aussi facile. Néanmoins son attention fût attirée par la caravane approchante et à l’instar de l’autre raideuse, elle en observa la composition. Deux hommes armés, une nana armée et une gamine. Probablement rien de trop dangereux, mais finalement, elle bénissait tout de même la présence de son amie auprès d’elle. Après tout, deux raideuses seraient beaucoup plus impressionnantes qu’une seule et puis… En vérité, tout cela l’amusait vraiment et faire un raid en présence de Cali lui faisait un bien fou. Elles n’avaient pas fait ça depuis une éternité et en étant en embuscade, comme ça, à deux, elle se remémorait tous les bons moments passés avec elle. Peut être étaient t’ils tous teintés de défi aussi, mais elle adorait cette relation qu’elles partageaient et pourrait probablement se damner pour passer plus de temps avec elle. Finalement, elle se rendit compte avoir perdu légèrement le fil ainsi que sa concentration. Elle retrouva pied avec la réalité, lorsque la voix de son amie s’éleva à côté d’elle et sa remarque lui arracha un sourire amer. Je savais bien que tes vacheries n’étaient pas terminés. J’aurais été déçue si ça avait été le cas d’ailleurs. Elle eut un petit rire, avant de finalement secouer la tête, pour retrouver son sérieux. Tu ne devrais pas laisser l’arrogance dicter tes paroles ma belle, tu vas passer pour une idiote après.

Bien que son visage ait retrouvé son sérieux, ses yeux brillaient d’un éclat espiègle. Cependant, elle ne devait pas se laisser distraire une nouvelle fois. Je veux simplement être sûre que nous n’allons pas avoir de surprise. Après tout, mieux valait prévenir que guérir. D’ailleurs, la demoiselle avait à peine fini sa phrase qu’un grognement se fit entendre. Aussitôt, l’œil de la chinoise se tourna vers Mad Dog, mais ce n’était pas de son fait et bien sûr, elle savait très bien que ce n’était pas le genre de Syndra… Il y avait donc une autre bestiole dans les parages. La brahmine émit un long beuglement et enfin, la bestiole fût en vue à son tour. Vu la façon qu’elle avait d’éviter le ruminant, il s’agissait probablement d’un animal apprivoisé, donc, forcément des emmerdes pour elles. Je t’ai déjà dit que je détestais les wolverines ? En vérité, il s’agissait presqu’un d’une peur, que partageait du coup Syndra… Et euh… Syndra les aime pas beaucoup non plus. En fait, elle en a super peur… Une grimace désolée était apparue sur le visage de la brunette, qui se sentait vraiment débile d’avoir peur ainsi, d’une pauvre bestiole même pas vraiment effrayante. Ca te dérange pas de t’occuper de ce truc avec Mad ? Bon d’accord, autant pour sa pauvre fierté qui allait probablement en prendre un coup avec cette histoire, mais elle n’arrivait vraiment pas à prendre ce risque…


— Looking Like a true Survivor —
Feeling like a little child



Dernière édition par Wan Zhao le Lun 24 Fév - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Vault Boy
Maître du Jeu
Vault Boy

Généralités
Compte PNJ

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 843
☢ Nombre de messages RP : 166
☢ Date de Naissance : 01/01/1988
☢ Arrivée à Denver : 25/04/2013
☢ Crédits : © Fallout Dog City
☢ Célébrité : Vault Boy (New Vegas)
☢ Doublons : Les administrateurs
☢ Âge : Aucun
☢ Lieu actuel : Partout à la fois
☢ Liens rapides : Présentation de Vault Boy
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Lun 24 Fév - 16:18

Le membre 'Wan Zhao' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'PNJ en extérieur' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 708647Wolverine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Pendu
Calamity
Chien Pendu
Calamity

Généralités
Chienne Pendue Alpha

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 569
☢ Nombre de messages RP : 70
☢ Date de Naissance : 29/09/1987
☢ Arrivée à Denver : 10/12/2013
☢ Crédits : Tumblr
☢ Célébrité : Milla Jovovich
☢ Doublons : Chevalier Ashworth
☢ Âge : 33 ans
☢ Lieu actuel : Dog City
☢ Liens rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Terreur du désert ♦ -50

☢ Statut RP: Fermé

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Mar 25 Fév - 20:29

L'attitude de Calamity changea légèrement quand la caravane se présenta pour de bon dans la zone où elles se trouvaient. Elle semblait plus sérieuse, mais cela tenait surtout du fait qu'elle était précise dans sa gestuelle, son faciès n'exprimant rien de plus concret. La jeune femme était une habituée des raids, des embuscades, et autres joyeusetés de ce genre. N'était-ce son patrimoine génétique, ce genre de comportement était inscrit dans ses habitudes depuis tellement d'années maintenant que c'était une seconde nature pour la raideuse. La chienne préféra ne pas relever la petite remarque sur l'odeur des molosses par temps de pluie. Elle se contenta de faire un petit clin d'œil complice à sa sœurette. Parfois, il était bon de ne pas renchérir continuellement sur une boutade, de peur qu'elle ne perde en saveur et en pertinence. Et puis, la journée ne faisait que commencer, ci-bien que d'autres occasions de se montrer chieuse se présenteraient indubitablement. Même si elles se tiraient mutuellement dans les pattes depuis quelques minutes, Calamity était heureuse de faire un casse en compagnie de sa sœur de cœur. Outre le fait que ce soit une expérience sympa de faire une activité que la blonde affectionnait tant, la partager avec une personne qu'elle appréciait surement plus que quiconque sur cette fichue planète avait un goût étrange pour la jeune femme, peu habituée à éprouver de la compassion et de l'affection. Ô elle faisait bien preuve d'affection et d'amour avec autrui, mais cela ne dépassait jamais le stade de l'emmerdement, ou du sexe pur et dur. Jamais la raideuse n'introduisait de sentiments profonds dans ses relations sociales. D'aucuns diront qu'elle n'en était pas capable, ou qu'elle était trop chiante et casse noisette pour éprouver une once d'empathie envers quiconque, mais ceux là avaient probablement tord. L'aventure avec Wan avait été forte et complexe, et ça, la jeune femme ne pourrait se l'expliquer, mais les faits parlaient d'eux même. Quand elle était en sa présence, elle n'avait pas envie de lui faire du mal, ou d'être méchante gratuitement à son encontre. Par moment même, si elle ne prenait pas garde, car oui elle avait quelques pudeurs à s'offrir pleinement, elle avait envie de se montrer un peu plus affectueuse avec sa frangine. Cependant, elle avait peur que trop d'affection tue l'affection, tout en redoutant la réaction de l'asiatique face à une démonstration de ce genre. Aussi mettait-elle de côté ces élans émotionnels pour les camoufler derrière la façade habituelle de la fille sûre d'elle même.

D'ailleurs, Wan n'était pas en reste question répartie. Elle répondait toujours du tac au tac à Calamity, pour son plus grand plaisir d'ailleurs, un côté de la personnalité de l'asiatique qu'elle avait toujours adoré (faut dire que les personnes n'ayant pas un minimum d'esprit critique, voir d'amour propre, avaient le don d'irriter au plus haut point la raideuse).

« La surprise, c'est nous ma chère. Alors à quoi bon tergiverser ? »

Et en parlant de surprise, il fallait croire que les convoyeurs en avaient une également à proposer. Un wolwerine pointa le bout de son nez, forçant la raideuse des Chiens Pendus à retenir sa respiration. Elle avait envie que cette foutue bestiole saute sur la vache ou sur un des hommes l'accompagnant, mais non, quedal, rien du tout, d'une nullité absolue. Il semblait que la boule de poil se soit prise d'affection pour le marchand et sa gamine, marchant à bonne distance de l'animal bicéphale pour ne pas l'effrayer. Calamity qui avait souhaité voir du sang, des tripes, entendre des hurlements, des pleures, resta pour le moins déçue.
La raideuse allait faire part de son désappointement à son amie, mais ses propos firent taire toute velléités plaintives dans sa bouche. Ainsi donc, Wan n'aimait pas les wolwerines, tout comme son gecko de feu, Syndra de son pseudonyme. La blonde était sur le point de la taquiner la dessus, mais elle jugea cela inapproprié pour le moment.

« Je ne savais pas... » Elle marqua une pause, sondant le regard de la chinoise. Elle ne semblait pas se moquer d'elle. Du moins, la calimité était incapable d'en être sûre. Est-ce que la princesse disait ça pour que Calamity se charge de la boule de poil pendant que la gloire de régler leurs comptes aux humains lui revenait de droit ? Ou est-ce qu'elle en avait vraiment peur ? Certains individus avaient des peurs étranges de choses différentes selon la personne. Calamity l'avait déjà observé chez un raider qui s'était compissé en apercevant un radscorpion. « Hummm. T'essayes pas de m'entuber hein ? » Elle croisa et décroisa les doigts, pour finalement les recroiser afin de faire craquer ses phalanges. L'était temps de passer à l'action. L'attente et la patience n'étaient pas le fort de la jeune femme, plus prompte à agir sans discernement, qu'à peaufiner une stratégie dans un coin en attendant le bon moment. Pour elle, il n'y avait jamais meilleur moment que l'instant présent.

« Allez, je m'en charge, j'espère que tu vas t'en sortir avec les autres trous duc. »

Elle adressa un sourire à sa comparse. Néanmoins, le fait de ne pas avoir fait de boutades, de ne pas s'être moquée, d'avoir simplement acceptée le fait que Wan pouvait avoir peur de la bestiole, tout cela laissait comme un sentiment étrange à la raideuse, peu habituée à s'imposer ce genre de conduite. Elle se sentait soudainement faible de s'être montrée prévenante, mais elle essayait de se persuader intérieurement qu'elle était un peu comme sa grande sœur, et que la plus grande se doit de protéger la plus petite. Elle soupira en déclarant, plus pour elle même, une petite phrase : « Putain, j'deviens une lopette. » Ca restait trop dur de laisser parler ses sentiments, aussi la raideuse préférait lâcher un petit commentaire pour couvrir son malaise. Rien de tel qu'un peu d'action pour dissiper les doutes. L'ivresse du combat, la focalisation sur la situation dangereuse, elle ou l'ennemi. Et la Calamity de se jeter à l'assaut de la terreur de l'asiatique.

Spoiler:
 

Enjambant le rocher derrière lequel elles se trouvaient toutes deux, la blonde s'élança comme un cabri des montagnes, et en deux trois foulées, elle fut à la hauteur de l'animal de compagnie de la caravane. Certes, elle s'exposait beaucoup en utilisant se genre de méthode, mais l'effet de surprise jouait souvent en sa faveur. Qui plus est, elle hurla un truc du genre « Haaaaa un Wolwerine ! » qui pouvait laisser croire que son intervention musclée était purement motivée par une frousse intolérable pour ce genre d'animal, ci-bien qu'avec un peu de chance, elle n'écoperait pas d'une rebuffade des convoyeurs dans l'immédiat. Question fourberie, la blonde n'était jamais la dernière.

Le fusil à pompe qu'elle avait dégainé cracha bientôt ses balles de calibre douze. La raideuse, experte en arme à feux, tira deux fois dans la bestiole, visant respectivement la tête et le torse, mais l'animal s'élança rapidement en apercevant la raideuse, si bien qu'elle ne le toucha qu'aux pattes avant et arrière, ce qui était suffisant pour le mettre hors d'état de nuire tant qu'on s'approchait pas de sa gueule. Quant à la raideuse, elle retomba dans la terre sableuse en faisant un roulé boulé magistral soulevant un nuage opaque de poussière. L'entrée en matière était faite. Calamity espérait maintenant que Wan n'allait pas tarder à rejoindre la scène parce que sinon, elle ne donnait pas cher de sa peau. Au moins était-elle positionnée sur le côté, à l'abri d'un des mercenaires quand même. Peut être qu'avec un peu de célérité, elle pouvait se rendre jusqu'à la brahmine et prendre la petite en otage pour faire coopérer tout ce petit monde. En attendant, elle parvenait tout juste à se redresser après sa roulade, s'écorchant l'épaule au passage.




Dernière édition par Calamity le Mar 25 Fév - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Vault Boy
Maître du Jeu
Vault Boy

Généralités
Compte PNJ

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 843
☢ Nombre de messages RP : 166
☢ Date de Naissance : 01/01/1988
☢ Arrivée à Denver : 25/04/2013
☢ Crédits : © Fallout Dog City
☢ Célébrité : Vault Boy (New Vegas)
☢ Doublons : Les administrateurs
☢ Âge : Aucun
☢ Lieu actuel : Partout à la fois
☢ Liens rapides : Présentation de Vault Boy
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Mar 25 Fév - 20:29

Le membre 'Calamity' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 850050Echec On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 850050Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 850050Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon d'Emeraude
Wan Zhao
Dragon d'Emeraude
Wan Zhao

Généralités
Oeil Avide

☢ Âge : 29 Féminin
☢ Nombre de messages : 74
☢ Nombre de messages RP : 8
☢ Date de Naissance : 27/09/1989
☢ Arrivée à Denver : 19/02/2014
☢ Crédits : Lya
☢ Célébrité : Maggie Q
☢ Doublons : Aucun pour le moment
☢ Âge : 32 ans
☢ Lieu actuel : Terres Agricoles
☢ Liens rapides : Présentation de Wan
Aptitudes de Wan
Relations de Wan
Missions de Wan

Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Mar 25 Fév - 23:59


Avouer cette faiblesse à son amie n’avait pas été vraiment facile pour la brune, qui n’aimait pas vraiment se rabaisser face à elle. Pas parce qu’elle ne supportait pas de se montrer inférieure à elle, mais surtout parce qu’elle avait peur de baisser dans son estime. A l’heure actuelle, Wan n’avait qu’une seule personne dans son carnet de confiance et cette personne étant Calamity, elle avait réellement peur de la perdre pour une bêtise du genre. Dans le même temps, la chinoise n’était pas assez téméraire pour aller affronter cette bestiole, par simple fierté. Alors oui, elle comptait réellement sur son amie pour les sortir d’affaire. L’attitude de l’ours semblait assez claire en tout cas, pour affirmer qu’il faisait lui aussi parti du convoi, à croire que finalement, l’homme et sa fille n’étaient pas aussi faibles qu’ils le semblaient. Peut être avaient t’ils d’autres surprises dans leurs manches, n’en déplaise à Cal. J’ai un mauvais pressentiment Caly. Fais attention. Oui, effectivement, ces quelques mots pouvaient sembler irréalistes et à vrai dire, même dans la tête de Wan, cela semblait inconcevable qu’elle ait pu les prononcer. Pourtant, elle l’avait fait et ne le regrettait même pas. Non, je te promets que je ne cherche pas à t’entuber ma belle. D’ailleurs j’y avais même pas pensé, j’dois être ramollie. Non, je supporte vraiment pas ces trucs là. Va savoir pourquoi…

Bon en vérité, elle avait bien une petite idée sur la question, mais préférait ne pas en parler à la raideuse. Elle s’était déjà bien trop ouverte en parlant de cette stupide peur, l’asiatique n’allait pas, en plus, lui expliquer pourquoi. Non, elle préférait de loin se concentrer sur ce qui se passait autour d’elle et sourit d’ailleurs légèrement, en entendant les quelques mots de Calamity avant qu’elle ne quitte le rocher. Ils faisaient échos à son propre ressenti. Elles étaient toutes les deux aussi faibles, l’une avec l’autre et au fond, cela faisait du bien à Wan. Bâtie dans le même moule encore et toujours, même si Calamity était une femme beaucoup plus forte que ne pourrait jamais l’être le dragon. Elle le prouvait d’ailleurs encore une fois, en la voyant s’élancer sans peur à l’assaut de la terreur noire. Pendant quelques secondes d’ailleurs, elle l’observa faire face, son arme à la main. Ses tirs n’étaient peut être pas très précis, mais faisaient mouches néanmoins. Suffisamment rapidement pour que Wan sorte à son tour de sa cachette…

Spoiler:
 

Son arrivée n’était probablement pas aussi spectaculaire que celle de son amie, après tout, aucun cri de guerre n’émana de sa gorge et puis, elle n’avait même pas eu l’occasion de faire une superbe roulade. Tout ce que l’asiatique avant fait, c’était de sortir de sa cachette, arme au poing, air menaçant sur le visage. Malheureusement, cela ne sembla pas réellement impressionner les mercernaires, qui sortirent leurs armes vite. Trop vite pour que Wan puisse retourner se planquer. Elle se contenta donc de viser le soldat le plus proche, pour éviter de se faire tirer dessus. Peine perdue, elle n’eut même pas le temps de tirer qu’une balle arriva droit sur elle, effleurant son épaule. Bordel ! mais qu’est ce que vous avez tous avec cette putain d’épaule ! Merde ! Dans des cas comme celui là, l’asiatique perdait tout le raffinement de l’éducation des dragons, pour laisser place à sa profonde frustration. Ces types avaient réussi à la toucher et plus que dans sa fierté, c’était dans son cœur qu’elle était touchée. Parce qu’elle était en train de s’inquiéter pour Calamity et que cela la déconcentrait beaucoup trop. A croire finalement que cette escapade à deux n’était pas vraiment une bonne idée. Alors au lieu de tirer, pour dégommer ces idiots, comme elle le ferait habituellement, elle se retourna vers sa sœur de cœur pour crier. Fais gaffe ! Sont plus doués qu’ils en ont l’air ! Et par ce simple cri, elle savait qu’elle venait de franchir une barrière. L’inquiétude, n’avait jamais été un sentiment habituel chez elle et à vrai dire, elle n’avait aucune idée de comment la gérer maintenant. Alors elle préféra reléguer ce sentiment bien loin dans son cœur, même si ce n’était pas vraiment facile pour elle, pour se concentrer de nouveau, mais quelque chose lui disait que tout ça n’était pas terminé.


— Looking Like a true Survivor —
Feeling like a little child



Dernière édition par Wan Zhao le Mer 26 Fév - 0:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Vault Boy
Maître du Jeu
Vault Boy

Généralités
Compte PNJ

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 843
☢ Nombre de messages RP : 166
☢ Date de Naissance : 01/01/1988
☢ Arrivée à Denver : 25/04/2013
☢ Crédits : © Fallout Dog City
☢ Célébrité : Vault Boy (New Vegas)
☢ Doublons : Les administrateurs
☢ Âge : Aucun
☢ Lieu actuel : Partout à la fois
☢ Liens rapides : Présentation de Vault Boy
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Mar 25 Fév - 23:59

Le membre 'Wan Zhao' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 850050Echec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Pendu
Calamity
Chien Pendu
Calamity

Généralités
Chienne Pendue Alpha

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 569
☢ Nombre de messages RP : 70
☢ Date de Naissance : 29/09/1987
☢ Arrivée à Denver : 10/12/2013
☢ Crédits : Tumblr
☢ Célébrité : Milla Jovovich
☢ Doublons : Chevalier Ashworth
☢ Âge : 33 ans
☢ Lieu actuel : Dog City
☢ Liens rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Terreur du désert ♦ -50

☢ Statut RP: Fermé

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Dim 2 Mar - 0:03

Dire que Calamity ne s’inquiétait pas pour Wan était un raccourci un peu trop rapidement emprunté, car bien au contraire, la jeune femme se faisait du souci, quelque part dans son cerveau, pour son amie. Cependant, quand elle était dans le feu de l’action, la raideuse des Chiens Pendus arrivait à faire abstraction de son environnement pour se focaliser uniquement sur son but, à savoir, piller cette caravane, d’une manière ou d’une autre. Quand l’asiatique lui demanda de faire attention suite à son pressentiment, elle se contenta d’hocher la tête. Ca faisait bien longtemps que la blonde se fiait à ses intuitions sans vraiment réfléchir, et cela lui réussissait jusqu’à aujourd’hui. Elle ne comptait pas changer de méthode, comme le démontra la suite de ses actions visant à neutraliser, à défaut de tuer, l’ours mutant accompagnant et escortant les caravaniers et leurs précieuses marchandises. Qui disait bête de poil apprivoisée, disait forcément gros pactole à la clé.

A croire que l’entrée en matière de Calamity ne doucha pas les ardeurs des mercenaires employés pour défendre le convoi, puisque dès lors que Wan sortit le bout de son museau de son rocher, elle se fit promptement allumer par l’un des types. La raideuse qui venait d’opérer une roulade de rétablissement pour contrôler sa vitesse ainsi que sa chute, délaissa pour le moment l’ours agonisant, les pattes trouées par le calibre 12. du pompe, pour focaliser son attention sur sa coéquipière des dragons d’émeraudes. La riposte qu’elle essuya lui érafla l’épaule. Un peu plus et elle se faisait trouer littéralement. La calamité de Dog City grogna entre ses dents. Déjà, elle n’aimait pas qu’on touche à sa frangine, et qui plus est, elle n’aimait pas non plus se retrouver dans la merde comme ça parce que cette dernière n’avait pas réussit à prendre l’ascendant sur ses ennemis. Enfin, quand la chinoise se tourna vers elle, presque larmoyante (à cette distance comment en être sûre ?) pour lui crier de faire gaffe, ce fut comme qui dirait la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Mais ce n’était pas le moment de se foutre en rogne envers sa plus fidèle amie, et, en bonne raideuse habituée au casse de convoi, la jeune femme redirigea sa colère sur les humains menant la brahmine.

    Lancer de dé #1
  • Réussite : Calamity arrive à s’approcher de la vache bicéphale.
  • Echec : Calamity n’y arrive pas, elle se fait canarder.

    Lancer de dé #2 Si échec au #1
  • Réussite : Calamity arrive à toucher un mercenaire.
  • Echec : Calamity ne touche personne.

    Lancer de dé #3 (après le lancer #2 peut importe le résultat).
  • Réussite : La Chien Pendu arrive à sauter sur Wan pour la faire rouler bouler derrière des rochers.
  • Echec : La Chien Pendu se faire intercepter par un mercenaire qui lui saute dessus.


Voyant qu’elle était idéalement placée pour courir jusqu’à la gamine qui se trouvait être sur la vache à deux têtes, la raideuse entreprit de faire mouvement afin d’essayer de la prendre en otage, histoire que les trois adultes soient un petit peu plus coopératif. Mue par un instant paternel, le père de la gamine se détourna de l’asiatique pour vérifier que sa fille se portait bien, et il aperçut la Chien Pendu s’approcher après avoir dézinguée l’ours. Ni une ni deux, elle se planqua derrière l’arrière train de la brahmine et alluma Calamity avec son gros flingue. Voyant cela, la raideuse jugea qu’approcher de la vache était trop dangereux pour elle et elle changea de cap pour passer en trombe, mettant entre le tireur et elle la corps de la vache, si bien qu’à moins de se mettre à quatre pattes, ou en sautant par dessus le dos du mammifère, il ne pouvait plus lui tirer dessus. Le mercenaire le plus proche tourna son arme vers la raideuse qui arrivait en courant mais elle lui colla une décharge de chevrotine dans le ventre, ce qui l’expulsa un mètre plus loin, les tripes à l’air, sur le dos. Dans le même temps, Calamity sauta littéralement sur sa comparse pour la saisir au vol et l’entrainer dans un rouler bouler d’anthologie vers les rochers.

Nombreuses furent les éraflures du côté de la chienne, mais à n’en point douter, la dragonne ne devait pas être en reste. La blonde se libéra de l’étreinte de l’asiatique, s’écartant par la même occasion d’elle. Elles étaient momentanément à l’abri, mais pas pour longtemps. Les cheveux collés sur son front empoissé de poussière et sueur, la raideuse des Chiens Pendus ressemblaient plus à une sauvageonne qu’autre chose. Elle empoigna l’asiatique par les épaules.

« Ma chérie, va falloir te ressaisir, sinon on y passe toutes les deux. Je vais pas pouvoir faire la nounou à chaque fois. »

Elle s’essaya en un sourire timide, peu habituée à sauver les miches de quelqu’un. S’ils étaient un minimum intelligent, les caravaniers auraient du se faire la malle pendant qu’elles reprenaient leur esprit. Quoiqu’il en était, l’effet de surprise était définitivement mort, comme l’ours et un des mercenaires. Il ne restait donc plus que la femme garde du corps, la gamine et son père. Trois pour deux, c’était équitable non ?




Dernière édition par Calamity le Dim 2 Mar - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Vault Boy
Maître du Jeu
Vault Boy

Généralités
Compte PNJ

☢ Âge : 31 Masculin
☢ Nombre de messages : 843
☢ Nombre de messages RP : 166
☢ Date de Naissance : 01/01/1988
☢ Arrivée à Denver : 25/04/2013
☢ Crédits : © Fallout Dog City
☢ Célébrité : Vault Boy (New Vegas)
☢ Doublons : Les administrateurs
☢ Âge : Aucun
☢ Lieu actuel : Partout à la fois
☢ Liens rapides : Présentation de Vault Boy
Feuille de RP
Feuille de personnage
☢ Karma: Habitant ♦ 0

☢ Statut RP: Ouvert

☢ Particularités:

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#) Dim 2 Mar - 0:03

Le membre 'Calamity' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 850050Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du hasard' :
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 958969Russite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Généralités
Feuille de RP

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty
Message On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan Empty (#)

Revenir en haut Aller en bas

On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 190225035654547943On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 190225035849662882On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 19022503565551809


On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 190225035535457821On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 190225035536160543On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 19022503553680318

Sujets similaires

-
» On ne peut pas lutter contre le système, mais on peut toujours le foutre en l’air ! (Elizabeth)
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
» « Vivre, c'est lutter contre les démons du coeur et du cerveau. »
» Lutter contre la déstabilisation politique...
» Dazh D. The Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout : Dog City :: Mémorial de Yangtse-
On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 190225035654547943On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 190225035849662882On ne peut pas lutter contre la fraternité - Wan 19022503565551809